rencontreweboffice.jpg (4652 octets) Immog.competit.jpg (2765 octets) Loi Besson
Investir pour soi-même
l'argent de ses impôts
imprimantepetit.jpg (649 octets)Imprimez cette page
 16-Des sauces  simples :  la sauce tomate               petitretourvert.jpg (1591 octets)                  15 flecherougeretour.jpg (885 octets)                                         suitecuisine.jpg (2092 octets)17
Pourquoi les sauces?
          Bien entendu dans toutes les cuisines, l'art de la sauce est essentiel. Il ne suffit pas de faire cuire l'aliment chair et de permettre à ses sucs de se développer en faisant le bon choix du mode de cuisson de sa conduite et surveillance. Il faut toujours une sauce ou un jus pour relever le goût du légume du riz ou des pâtes qui vont avec les chairs . A la demande des visiteurs, nous préparons une longue séquence sur les sauces savantes; avec , bien entendu, la petite dose de simplicité et de diététique dont nous avons résolument fait le choix .C'est là, un des intérêts de nos articles. Nous commençons par des sauces simples qui apporteront du goût aux plats  de chaque jour. Ces sauces accompagneront les pommes de terre, les carottes, les épinards, le riz ou les lentilles du quotidien alimentaire. Ces sauces pourront aussi accompagner des œufs durs, des saucisses grillées, du poisson surgelé. . . ou tout ce qui a besoin d'être relevé et renouvelé dans sa présentation et son goût sans trop d'effort et de science.

 La Nouvelle Forge
Hébergement en Périgord
repas, mariages,baptêmes
Réunions de famille
Repas d'entreprise
Etape touristique

 

Tous les amours: Meet
Imagefemmes1.jpg (2061 octets)
La sauce à base de tomate. (pour 3 ou 4 personnes) avec ses variantes. et la présentation.
Toutes les sauces à la tomate se ressemblent, mais ne se valent pas!
1- potagère  de base:
On prépare:
1- Prenez 4 tomates  que vous coupez en 4 avant de les placer dans un plat creux qui va au four à micro-ondes. Vous versez un petit verre d'eau, vous couvrez, et vous placez dans votre micro-onde pour 5 minutes.
2- Vous avez choisi un gros oignon. Vous le préparez, et vous le coupez en tranches pas trop fines (l'oignon est traité en légumes à ne pas griller (surtout)dans la casserole). Vous laissez dans une assiette creuse.
3- Une gousse d'ail subit le même sort.
4- Une échalote sera coupée un peu plus finement.
5- Si vous avez de l'oignon qui a germé, vous coupez finement la partie tendre de la tige, et vous l'ajoutez au reste dans votre assiette creuse.
6- Vous coupez en tranches pas trop fines des champignons de¨Paris (moins de champignon que de tomate). Vous les laissez à part dans une autre assiette.
6- Vous préparez le persil et la dose de thym que vous allez ajouter
7- Vous allez vérifier la cuisson de vos tomates. S'il le faut, un petit coup encore au micro-onde. Ne les faites pas trop cuire (traiter la tomate comme fruit). Ajouter une petite quantité d'eau si nécessaire.
On fait cuire
Dans une belle casserole assez grande, pas trop profonde et de bonne qualité, vous avez mis une cuillerée à peine d'huile d'arachide.Vous versez vos champignons que vous faites cuire aux 3/4 de ce qu'il faut. Vous versez maintenant le contenu de votre assiette creuse. Vous remuez paisiblement et régulièrement avec une cuiller en bois; vous modérez le feu. Tout doit cuire en se vidant de son jus, sans trop sécher. Cela va très vite. Très vite alors vous versez les tomates sans la peau. On fait revenir vite; on écrase  les tomates sans trop les défigurer: On doit voir des petits morceaux. On ajuste avec très peu d'eau pour compenser l'évaporation. On verse le thym et le persil. Une minute encore. On éteint le feu.
Et le sel? Et c'est une particularité de nos recettes. Pas de sel pendant la cuisson complète. Le sel ajouté au dernier moment donne son goût sans être "à cœur"; alors il en faut moins pour le même effet. Le sel sera apporté par un cube de bouillon de bœuf (plus goûteux) ou de poulet. Vous placez votre bouillon dans un coin de la casserole; une cuillerée d'eau; on l'écrase, on le fait fondre. On allume le feu modérément et on fait le mélange pendant une minute. Extinction des feux. On goûte, on ajuste.
Maintenant, c'est la triche pourtant nécessaire!  On ouvre (en douce) une petite boîte de sauce italienne (Je ne dis pas la marque connue). On l'ajoute à la préparation. On vérifie les ajustements.
2-Les variantes
- forestière
Vous remplacez les champignons de Paris par vos champignons préférés.
- à la crème
On ajoute en fin de cuisson une belle cuillerée à soupe de crème fraîche.
- à la vigneronne. On remplace l'eau de contrôle de la cuisson par un vin d'Alsace. C'est ce vin qui convient.Bien laisser évaporer l'alcool; ne pas se pencher sur la casserole.
-à l'huile d'olive. Comme on a mis peu d'huile d'arachide, on peut se permettre 2 cuillerées à café d'huile d'olive vierge presqu'à la fin de la cuisson.
- à l'économie et à la récupération . Ce qu'on a d'un reste de saucisson finement coupé ou de jambon coupé très fin peut s'ajouter aux 3/4 du temps de la cuisson.
3- La présentation. On a mis sa sauce dans un plat rond selon le volume de sauce obtenu. On a arrosé la surface avec du fromage qu'on a râpé soi-même. On choisira un fromage comme le Comté qui a un goût un peu fort.
Si c'est pour accompagner des pâtes, on les aura préparées à l'eau, sans sel, sans beurre. On a versé ses pâtes cuites dans une passoire, et on les a arrosées rapidement sous le robinet d'eau froide. On sert une part dans chaque assiette. Au milieu on verse la part qui convient de sauce qu'on a réchauffée . On garnit le plat avec 2 ou 4 demi-rondelles de tomates préparées à la vinaigrette et moutarde placées géométriquement.
Autre usage de cette sauce. En fin de cuisson, vous placez dans la casserole des œufs durs coupés en quartier sans détruire le jaune qui reste installé sur sa part de blanc. Cette dernière préparation peut accompagner le riz, les lentilles ou une purée de pommes de terre. Le reste, c'est selon l'imagination de chacun.
retour.gif (352 octets)